En attendant le dernier soupir du dernier Libyen !

 

Le panafricaniste sanguinaire

Il est parfois dur de balancer certaines vérités, mais cela arrive des fois de soi. Il faut les sortir pour être soulagé. Certains jeunes Africains inspirés par des pseudos intellectuels médiocres, nuls, nuisibles, tiennent des fois des propos tellement bébêtes que l’on se dit qu’avec une jeunesse comme celle-là, eh bien, notre chère Afrique des fiers guerriers – allez les voir, ces fiers guerriers- dans nos savanes ancestrales,  risque d’être, éternellement, ce qu’elle a toujours été, comme nous la connaissons, une véritable merde à faire vomir de dégoût.

J’avais hier, samedi 05 mars, comme presque tous les premiers samedis du mois, donné une conférence à des étudiants en Marketing et Communication des instituts supérieurs privés maliens où je donne des cours. Et, comme d’habitude, après les deux heures de conférence, nous avions eu une heure de débat sur l’actualité africaine. Un véritable regret !

« Monsieur, vous devez comprendre ceci, je n’affirme pas que Kadhafi a raison de tuer les Libyens, mais le problème est que ce monsieur est en train de défendre les intérêts de la Libye contre les pilleurs de l’Occident. Les Libyens, Kadhafi les a complètement mis à l’aise. Pourquoi se révolteront-ils ? Ce sont les Occidentaux qui les manipulent, pour faire quitter Kadhafi et avoir la mainmise sur le pétrole libyen. Kadhafi est un panafricaniste et il a toujours prôné la création des Etats-Unis d’Afrique qui ne se réalise toujours pas parce que les autres chefs d’Etat ne sont pas avec lui. Il faut des présidents comme lui et Gbagbo pour faire émerger l’Afrique et la libérer du joug des Occidentaux. La françafrique, on en a marre ! ». La cinquantaine de ses camarades avaient applaudi, satisfaits, noyant le profond soupir de désespoir que j’avais poussé. De quoi le porter en triomphe sur des milliers de kilomètres, lauriers autour de la tête, par certains intellos noirs de la France, la Franco-Camerounaise Calixthe Beyala en tête. L’Afrique et ses panafricanistes !

Et le problème de l’Afrique est là. Juste là. Toujours là à se gaver de chimères, d’utopies, de mensonges, ce continent ! Il suffit aujourd’hui que l’Occident, la France, la pauvre, surtout, s’ingère dans les affaires d’un pays africain pour protéger un peuple qui se fait massacrer par un tyran que ce dernier trouve un argument pour justifier sa tuerie, ses opposants sont manipulés par la France et l’Occident avides des richesses de ce pays. Et la stratégie marche très facilement. Le seul moyen aujourd’hui pour un dictateur assassin africain de se faire aimer, glorifier par les leaders d’opinion africains est de provoquer le courroux de l’Occident, la France surtout. Il peut donc massacrer à satiété son peuple, invoquant la légitime défense de son Etat souverain – ah, ce terme de la souveraineté -, avec la bénédiction de nos médiocres intellectuels, hélas, très écoutés.

Kadhafi panafricaniste prônant, désirant la création des Etats-Unis d’Afrique, défendant la Libye et toute l’Afrique contre les Occidentaux ! Horreur !

Kadhafi a bel et bien été, il a été, bien sûr, un symbole, un grand symbole pour toute l’Afrique, pour avoir pendant des décennies tenu tête aux Occidentaux, parfois au prix de sa vie. Et l’Afrique en a besoin, ces symboles. Laurent Gbagbo l’a aussi été, à sa manière, pour toute l’Afrique noire. Il faut des hommes de ce genre, pour montrer surtout à la jeune génération africaine que leur continent n’est pas destiné à toujours se soumettre à l’Occident. Mais une fois que ces symboles, pour s’accrocher au pouvoir, juste s’accrocher au pouvoir, commencent par assassiner leurs peuples, eh bien, ils deviennent des calamités, de véritables catastrophes dont l’Afrique doit se débarrasser. Si Laurent Gbagbo, invoquant la défense de la souveraineté de la Côte d’Ivoire, peut aujourd’hui massacrer des Ivoiriens, des Ivoiriennes, qui ont voté et qui réclament que leur volonté soit respectée, s’il peut voir son peuple ahaner aujourd’hui sous toutes ces sanctions internationales qu’il ne sent pas lui, s’il peut voir sans frémir que les rebelles sont prêts une fois de plus à semer la mort en Côte d’Ivoire, il est tout simplement un vulgaire assassin à poursuivre par la Cour Pénale Internationale. La souveraineté de la Côte d’Ivoire, c’est au peuple souverain de la Côte d’Ivoire de la défendre, et non à un dirigeant pas même élu.

Kadhafi, ah Kadhafi ! Ce débat indigeste que j’ai eu avec ces adeptes de ce panafricanisme du sang m’a fait voir des vidéos sur différents sites d’informations sur les tueries dans les différentes villes de la Libye. Des horreurs ! Le journal www.leparisien.fr  détaille, sous le titre Libye : les insurgés progressent vers l’Est, massacre à Zaouïa avec des vidéos – très choquantes – les massacres organisés par les mercenaires de notre grand panafricaniste, roi des rois d’Afrique, contre les opposants. Des dizaines de morts et des centaines de blessés !

Kadhafi est un terroriste ! Un paria infréquentable ! Un Président qui peut tuer un seul de ses administrés, pour quelque raison que ce soit est un assassin ! Comment un monsieur qui n’est même pas capable de maîtriser, sans violence, son peuple révolté contre sa dictature cinquantenaire peut-il aider l’Afrique à s’unir ? Kadhafi qui tue aujourd’hui par milliers des Libyens frémira-t-il un jour, quand il sera bien évidemment le président des Etats-Unis d’Afrique, avant de faire tuer des Algériens, des Congolais, des Maliens, des Tunisiens, des Togolais… qui se révolteront contre lui ? Ah, chers adeptes du panafricanisme, vous qui défendez l’Afrique contre l’Occident, vous n’y aviez donc pas pensé. Vous ne savez pas que vos guides qui vous aideront à former vos Etats-Unis d’Afrique, pour vous libérer de l’Occident, ne sont que des tyrans bourrés de mégalomanie qui peuvent accepter tout perdre sauf le pouvoir !

Rien ne semble arrêter le libérateur de l’Afrique, le défenseur de la souveraineté de l’Afrique contre l’Occident. Kadhafi massacre son propre peuple, un peuple qu’il dit aimer – et qui l’aime, dit-il – avec tous les moyens à sa disposition. Ah, il ne les massacre pas, il les défend, il défend leur pays, il défend l’Afrique contre les Occidentaux, les voleurs ! Et il le défendra, ce peuple qu’il aime comme il l’affirme, jusqu’à la dernière balle, jusqu’au dernier soupir du dernier Libyen. Et, perché sur la montagne de cadavres des millions de Libyens qu’il aura tués, sous les yeux jaloux de l’Occident vaincu, il proclamera aux cadavres « Peuple libyen, te voilà, enfin, libéré de l’Occident, tu es maintenant souverain, et tu peux maintenant jouir en toute liberté de toutes tes richesses, pourvu que je sois toujours ton guide, pas ton président, mais ton guide. »

15 réflexions au sujet de « En attendant le dernier soupir du dernier Libyen ! »

  1. Le billet est excellent, très bel angle de vision. Il est vrai que nos dirigeants sont condamnables pour toutes les raisons que vous venez d’énoncer mais il faut aussi reconnaitre et dénoncer la part de responsabilité des Occidentaux qui souvent gardent le silence quand un dictateur africain marche dans le sens qu’ils lui imposent et qui assure leurs intérêts. Ce n’est que lorsque ce même dictateur ne cèdera à une de leurs requêtes forcées, qu’ils l’accuseront via les médias – qu’ils arrivent très bien à manipuler – de génocidaire ou de tout autre substantif du même genre alors qu’en fait, il l’a toujours été depuis le début, et ce grâce à leur complicité et couverture. Je pense que si l’on se dit observateur et défenseur des droits de l’homme, l’on doit l’être en tout temps et non pas seulement quand il ne fait plus beau temps. Tout ce développement pour montrer que toutes les parties sont à plaindre, dirigeants africains comme dirigeants du nord. C’est cela mon point de vue que j’ai d’ailleurs présenté dans « Côte d’ivoire, vache à lait et dame d’échecs pour l’Occident: pas question de laisser Gbagbo ou quiconque la prendre en otage ». Merci de me faire parvenir vos remarques et bien à vous!

  2. Oui, Francoperen! L’Occident, toujours l’Occident! Elle ne fait que chercher ses inTérêts en Afrique! Et c’est normal, l’Afrique aussi en aurait fait autant si elle en avait eu la possibilité. Mais ce que nous devons faire, nous Africains, c’est de vraiment savoir reconnaître les chefs d’Etat qui cherchent réellement à nous libérer du joug de l’Occident et ceux qui ne sont là que pour leurs propres intérêts, prétendant défendre l’Afrique.
    Bien de choses à toi.
    Amitiés

  3. Bravo se tout à fait bien dit….l’Afrique à besoin de changement concret et non pas de discours , nous utilisons des règles pas adapter à nos besoins.l’Afrique est un champs d’expérimentation.
    Merci et courage.

  4. Vous êtes étonnant de naïveté pour un professeur. Et vos références en termes de source d’informations sont amusantes. Honnêtement vous croyez que le parisien vous montrera une image négative de la croisade que mène ses actionnaires en Libye? Qui vous dit que ces images sont vraies? les armes de destruction massives en Irak sont ou? à croire que ceux que vous enseignez sont plus éclairés que vous! du moins sur ce sujet précis. ça laisse à réfléchir… « Dites-nous qui vous forme et on vous dira quelle est votre niveau réelle »

  5. Salut Kellyjunior
    Naïveté? Je pense que notre plus grand problème en Afrique est de voir en l’Occident toutes les sources de nos problèmes, alors que nous en sommes nous-mêmes de véritables problèmes. C’est vraiment être borné et refuser de tourner ses méninges que de croire que l’Occident est la source des problèmes du continent noir. « Le colonialisme, le plus redoutable, celui-là même qui ne pardonne pas, c’est nous mêmes (Africains) qui le portons entre os et cuir, comme un virus têtu, qui revient changeant au gré de nos intérêts » Gy Tyrolien, in la Préface de Tibaliques d’Henri Lopes.
    Amitiés!

  6. Vous avez raison quand vous dites que nous sommes responsables nous mêmes d’abord de nos problèmes. Mais doit-on nier qu’un jour un peuple barbare venu de loin nous a imposé l’esclavage, la colonisation et aujourd’hui le néocolonialisme. Ce n’est pas faute d’avoir éssayé, mais que sont devenus les Sankara qui voulaient nous voir prendre notre destin en main? Liquidé! liquidé par qui? De quelle démocratie nous parle t’on?
    Sarkozy a déclaré hier: « l’avenir de la Libye n’est pas notre problème » Vive le cynisme et la mauvaise foi
    Que Monsieur Sarkosy ait bien le courage de nous explique la signification de cette phrase.pourquoi il a provoqué avec un tel acharnement une guerre contre un pays qui ne lui avait rien fait et qui ne représente aucun danger ni pour la sécurité des français ni contre les intérêts de la France ? Pourquoi l’implication de navires, de portes-avions et de 350 avions contre un pays, sachant parfaitement qu’il ne peut rien contre une armée pareil. « il n’est pas normal ni permis de tirer sur quelqu’un à l’arme lourde » avait-il déclaré. Comme si ces missiles et ces bombes faisaient partie d’un armement léger et que dire du carnage ou du massacre de soldats en retraite. Du moment que « l’avenir de la Libye appartient aux libyens » pourquoi tant d’acharnement sur une majorité de libyens qui ne partagent pas une résolution d’un Conseil des nations Unies devenu un moyen de pression aux mains des plus forts ?
    Pourquoi le Conseil européen s’intéresse-t-il tout d’un coup à ce qui se passe dans les pays arabes ? Personne n’est dupe David Kpelly, on sait que le but de l’occident est bel et bien le contraire de ce qu’ils nous ont affirmé avant la réunion du Conseil des N. Unies. S’approprier des biens des autres et imposer sone dictat à tous ceux qui ne partagent pas leurs idées et leurs règles qui ne conviennent qu’à l’Occident.
    La liberté et la démocratie par la force des armes est une aberration et une insulte. Pourquoi n’avons nous pas semé cette démocratie quand ces pays étaient sous notre contrôle, colonisés par la France l’Angleterre, l’Italie… Vive le cynisme et la mauvaise foi…

  7. Toujours l’Occident sorcier, Kellyjunior!
    Que faisons-nous, nous-mêmes? Cette Chine que nous accueillons aujourd’hui à bras ouverts en Afrique, comment a-t-elle fait? Pourquoi ne pouvons-nous pas faire la même chose? L’esclavage et la colonisation ont été de très horribles maux, oui, mais ne pouvons-nous pas les dépasser un jour?
    Amitiés

  8. Tu es trop intelligent David,tu as les capacités intellectuelles pour ne pas tomber dans le piège de la presse occidentale.Entre-nous,tous les dirigeants du Monde ont du sang sur les mains.Ils méritent tous alors sans exception d’etre traduits à la CPI,cette cour aux ordres des intérets impérialistes qui fait de la politique et non du droit.Une rébellion armée en Lybie,Cote d’Ivoire et Mali ne pourra jamais remplacer l’ordre constitutionnel.Sous un prétexte fallacieux d’un litige électoral la France bombarde ma Cote d’Ivoire.Pour gagner une élection présidentielle,il faut etre majoritaire.Nul besoin d’etre un as de la politique pour comprendre cette logique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *