Le museau de ma nouvelle meuf

Euh, les gars, je profite du réveillon de la nouvelle année pour vous présenter ma nouvelle meuf, Hermione. Elle est la fille de l’adjoint de l’ambassadeur de France. La gloire. Gloire, gloire, gloire ! La gloire vis-à-vis devant les clients. Ah, la pauvre tête de petits frustrés jaloux qu’ils feront, mes petits rats mouillés ! La belle […]

Le baiser des cadavres

Extrait, en attendant, toujours, mon recueil de nouvelles, Apocalypse des bouchers.   (…) C’est connu ici, tu le sais bien, cousin, les enterrements des chrétiens ont toujours été une très grande fête, rassemblant dix fois plus de foule que les cérémonies de sortie de bébés, les mariages et les cérémonies de libération. L’évènement attire beaucoup […]

Leurres et lueurs de l’homme noir

Réflexions sur l’essai Le Sanglot de l’homme noir d’Alain Mabanckou « Je ne conteste pas les souffrances qu’ont subies et que subissent encore les Noirs. Je conteste la tendance à ériger ces souffrances en signes d’identité. Je suis né au Congo Brazzaville, j’ai étudié en France, j’enseigne désormais en Californie. Je suis noir, muni d’un passeport […]

Le string fleuri de Marie

  Un avant-goût de mon recueil de nouvelles, Apocalypse des bouchers, qui sort dans quelques jours. Tu veux, cousin, comprendre pourquoi ma sœur Martine a quitté le séminaire, sur les ordres de Mère Marthe, hein. Cette histoire, cousin, je vais te la raconter mais sache que je n’y crois pas trop parce que, cousin, faut […]

Les colères du string de la Miss

Notre premier conseil de discipline de cette année universitaire a porté, il y a une semaine, sur un sujet pas ordinaire. Une histoire de cul. Bon, de string. Il fallait statuer sur la sanction à infliger à une étudiante de vingt-deux ans, une ancienne Miss, dit-on, qui a foutu, en plein cours, devant ses camarades, […]

La meuf de celui-qui-mange-du-porc

« Dzi mi ko dé kopéa mé, halan détsia sou gbon, Vogan nyo wou Lome… ». Rien d’une incantation, les enfants. Juste une histoire de viande de porc qui serait mieux préparée et plus abondante à Vogan qu’à Lomé, rendant ainsi la vie plus vivable, plus vivante, plus agréable, dans la première ville que dans la seconde […]