Le museau de ma nouvelle meuf

Euh, les gars, je profite du réveillon de la nouvelle année pour vous présenter ma nouvelle meuf, Hermione. Elle est la fille de l’adjoint de l’ambassadeur de France.

La gloire. Gloire, gloire, gloire ! La gloire vis-à-vis devant les clients. Ah, la pauvre tête de petits frustrés jaloux qu’ils feront, mes petits rats mouillés ! La belle occasion pour leur montrer, ces petites bites de moustiques, que la musaraigne et la souris ont chacune un museau, mais ne puent pas de la même manière. Le petit détail, celui qui compte, pour, enfin, montrer à mes potes, tous, que j’ai ce petit côté raffiné, intelligent, élégant, charmant, séducteur, charismatique… qu’ils n’ont pas, qu’ils ne peuvent pas avoir. Jamais !

Passer son réveillon au bras d’une Blanche, une gloire. La gloire. Faut ne pas être n’importe qui pour le réussir. Pas, bien sûr, une de ces vieilles Blanches-là, ces nanas-cul-dans-la-main, qui arpentent nos rues, trainant leur angle de 180 degrés de fesses derrière les silhouettes squelettiques de rastas à la propreté peu enviable fumant comme un lampion de charlatan. Nan ! Pas ces Blanches je-baise-rasta-donc-je-suis. Mais une vraie Blanche. Une Blanche normale. Une Blanche blanche. Jeune, belle, chaste, riche ! Faut pas faire, ça ne peut arriver qu’à moi. Saluez donc, les gars, si si, saluez tout bas ma classe et mon charme.

Le mauvais sort, je l’ai déjà conjuré. Ma copine noire. « Euh, écoute, Ruth, on ne peut pas passer le réveillon ensemble parce que j’ai décidé d’aller m’enfermer seul dans un coin et prier pendant toute la nuit. Je te ferai signe quand je serai sorti. » « Mais David, on peut y aller ensemble, voyons, je prie dans mon coin et tu pries dans ton coin, tu sais que… » Ma vieille, cause à mon petit cul de futur gars de Blanche, ma tête pense à Hermione et notre réveillon, je t’ai pas demandé d’être une Noire, et surtout ne pas être la fille de l’adjoint de l’ambassadeur de France. Cherche à faire ton programme pour le réveillon, sors avec qui tu veux, avec ce que tu veux, pourvu que tu me laisses tranquille fêter le mien avec l’Hermione mienne. Et puis, pièce jointe, commence déjà à apprendre à m’oublier parce que si tout marche bien avec Hermione le jour du réveillon, eh bien, toi et moi on aura été ensemble. Y en a marre de trainailler avec une Noire qui n’a même pas pu être la fille de l’adjoint de l’ambassadeur de France. Sois fille de l’adjoint de l’ambassadeur de France, si tu ne peux pas être blanche. Faut savoir bien naître, parbleu ! « Y en a marre marre marre de ta jalousie, Ruth. Sincèrement, laisse-moi tranquille, ne me dis pas que tu vas mourir si tu ne passes pas le réveillon avec moi ! Je dois aller prier seul, et si tu n’es pas d’accord, eh bien, décide ce que tu veux ! ».

Plus d’une heure déjà que nous causons littérature. La bouteille de rhum devant nous est presque vide. L’adjoint de l’ambassadeur de France est mordu de littérature, surtout la nôtre, celle de l’Afrique noire. Mongo Beti, Sony Labou Tansi, Ahmadou Kourouma, Alain Mabanckou… « Tu sais, ce que j’aime de votre littérature, c’est qu’elle est très jeune et surtout pleine de vie et de créativité, la nôtre est encore trop classique. Je l’ai toujours dit durant mes conférences, la littérature africaine sera un jour la référence, la seule, de toutes les lettres francophones. Tu vois, si tu as aujourd’hui ce style si vivace, c’est parce que presque toutes tes références sont de cette littérature, vous avez beaucoup de chance, vous les jeunes écrivains africains, vos aînés sont chacun une référence en soi… »

Merde, mon gars, écoute, j’ai tellement papoté littérature de ma vie que ça me dégoûte presque d’en parler quand je ne veux pas. L’Hermione tu me la présentes comme tu me l’as promis ou pas, hein ? Paraît que vous les Blancs vous savez tenir parole. Tu avais promis de me la présenter chez toi, hein. Suis là donc, présente-la-moi. Et sache déjà que je vais te demander de la laisser sortir avec moi le jour du réveillon. Au diable donc tes Mongo Beti, Sony Labou Tansi, Ahmadou Kourouma, Alain Mabanckou…

– Euh, et Hermione, elle est là ? J’aimerais la saluer.

Il fait une tête de maman-poule qui voit un gros épervier emporter son poussin. Mélange de crainte et d’étonnement.

– Hein, je vous ai une fois parlé d’Hermione ? Je l’aime tellement celle-là.

– Oui, lors de notre rencontre à l’Institut français la semaine passée, vous m’aviez dit que vous devriez rentrer avant vingt-deux heures, que votre femme avait voyagé et qu’Hermione devait se sentir seule avec la bonne, qu’elle n’aime pas rester seule, qu’elle aime beaucoup taquiner, que vous alliez me la présenter, qu’on serait de bons amis…

– Ah oui, je vois, elle doit être en train de dormir au salon, ça tombe bien d’ailleurs, il faut que j’appelle son vétérinaire, je sens ses poils tomber, elle commence peut-être à avoir des puces.

Jerk ! Terre et Ciel ! Hermione, mon Hermione à moi, Hermione de mon réveillon doré, qu’es-tu donc, hein ! Je compris la rage de feu Général Etienne Eyadema qui, selon une anecdote, revint dans les années soixante-dix d’un voyage de la France et interdit sur-le-champ à tous les Togolais de porter ces prénoms dits européens. Le chien de Valéry Giscard d’Estaing s’appelait Etienne.

– Euh, Hermione c’est, euh, c’est votre, euh, je veux dire…

– Je l’ai acheté il y a six mois en Allemagne. Une très bonne race. Elle n’a que huit mois, mais son aboiement peut déjà porter sur cent mètres.

Bien sûr que je vais passer mon réveillon avec ton Hermione, mon grand. Aller demander à mes voisins ivoiriens, champions en vol des chats et chiens des voisins, de tout faire pour te le chaparder, ton petit dogue. Bien le frire le jour du réveillon. Et rythmer le craquement de ses os avec les boum boum des feux d’artifice annonçant la nouvelle année.

The following two tabs change content below.

6 réflexions au sujet de « Le museau de ma nouvelle meuf »

  1. Super David, je trouve très intéressant ton article. Plus encore l’est la surprise sur la nature de Hermione. Y a que des talents comme toi pour nous procurer ce genre de plaisir. Heureuse année 2012 et chouette réveillon! Euh à mon avis Ruth sera plus que ravie de le passer finalement avec toi, lol!

    1. Salut Franco
      Comment va? Mon réveillon, il est déjà gâché. Parce que Ruth, quand on l’humilie, eh bien, elle devient plus terrible qu’un felin. Après ma déception devant ma nouvelle copine-chien, je ne veux pas aller recevoir des coups de griffe de mon ex-chat. Rester à la maison, pour peut-être, croquer les os d’Hermione, si mes voleurs de voisins arrivent à la chaparder.
      Joyeuses fêtes, mon grand.
      Amitiés

  2. ah David! Envie de pousser des ouaf! de joie. Bien fait! De toutes les façons, vous n’êtes pas si différents, elle est une chienne qui apprend à aboyer, toi tu es un toutou pervers qui passe ses journées à renifler le cul des chiennes en chaleur ou pas. Ma pauvre Ruth!

    1. Hé hé hé, tonton Florian, tu sais que ce qui me touche te touche hein! Comme le disent les frères ivoiriens, mon palabre c’est ton palabre. La seule différence peut-être, c’est que moi je ne renifle pas le cul des mamiwata batanga. Au lieu d’aller attacher la langue pour que ta mamiwata te crache un peu de pognon pour fêter le 31, t’es là me vouloir du mal! Espèce de Bassa dragueur de Batanga mamiwata!
      Amitiés et Joyeuses fêtes. Encore plus d’inspiration et d’humour pour 2102, ami des mots.

  3. hahah,hermionne mn hermionne,je comprends toujours pas comment ils arrivent a nous transmettre la passion qu’ils ont pour leurs animaux,je suis mort de rire,t’as finalement passe un bon réveillon je pense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *