Les trois messes basses de mon cocu du 31

J’adore la Saint-Sylvestre, le 31 décembre, à Bamako, Bon Dieu des 31 décembre. Bah, pas pour ce spectacle des vestes ringardes que nous offrent les Bamakois recroquevillés sur leurs motos chinoises – les tendances ayant exigé que le 31 décembre tous les hommes soient en veste, des vestes aussi amples que l’immense Gérard Depardieu dedans […]

Joseph, Marie et le féticheur au réveillon…

Décembre à Bamako me rend triste, malheureux. Cinq ans que je suis là, mais je ne m’y fais pas. Je m’y sens toujours aussi enragé qu’un islamiste catapulté dans un temple parmi des chrétiennes en pleines louanges, aussi sevré que Faure Gnassingbé largué dans un séminaire loin des femmes, aussi confus qu’Abdoulaye Wade à un […]

Verre Cassé, ôte-nous de ce piège sans fin

Alain Mabanckou, auteur de Verre Cassé (Le Seuil, 2005) J’aborde le sujet sachant que ceux qui connaissent mon style et mes goûts diront que je joue au juge et à la partie, comme l’ouvrage que je vais défendre fait partie de mes plus grandes références littéraires – et de mes livres de chevet, et son […]

Demain, j’aurai trente ans… et mon divorce

    Crédit image: www.scoop.it Ses yeux s’étaient emplis de larmes, pendant qu’il m’expliquait l’affaire, et m’annonçait sa décision. Le pauvre. Toujours la même loque angoissée, désespérée que j’ai connue, il y avait six mois, dans un bar ivoirien où j’étais parti m’inspirer devant les déhanchements et miaulements de petites putes ou serveuses, putes-serveuses, serveuses-putes […]

Bien sûr que je suis aussi baoulé, ma belle…

Statue de femme baoulé (Crédit image: www.lalsace.fr) Hein, c’est pas vrai, depuis quand un Yao est Togolais, hein, mon cher, tu es un baoulé, tu es mon frère, tu sais, hein, ce sont les Blancs qui ont causé tout cela, ils nous ont séparés dans des frontières artificielles sans tenir compte de nos vraies origines, […]

Le cadavre de Faure, rien qu’un serpent mort

  Nous sommes étranges, nous sommes opposants togolais. La formule n’est pas de moi, mais d’un collègue et ami écrivain-blogueur camerounais qui a décrit sous le titre « Nous sommes étranges, nous sommes camerounais », un certain nombre de traits caractéristiques des Camerounais. Elle va pourtant si bien parfois, cette formule, à ceux que nous appelons les […]