Ce n’est pas par l’odeur du pet qu’on reconnaît un vieux (deuxième partie)

Astafourlaï ! Qu’Allah, Dieu du Pardon, nous pardonne d’avoir, jusqu’ici, commis une grande injustice vis-à-vis d’un de Ses fils, et pas des moindres, Kader Konaté, en présentant, jusqu’ici, ce dernier comme agent de pointage à la Direction des Impôts du Mali. Non, voici dix ans maintenant que, honteux devant son titre officiel d’agent de pointage, Kader Konaté s’est fait établir une carte de visite où il s’est changé de titre.

Ce n’est pas par l’odeur du pet qu’on reconnaît un vieux (Première partie)

Pour parler dans le jargon de son domaine, K2 occupe un poste très juteux, ce qui lui permet, malgré son risible diplôme, malgré son statut de fonctionnaire de classe exceptionnellement basse, malgré son salaire mensuel officiel de 56 500 F Cfa de toucher un revenu mensuel avoisinant 600 000 F Cfa, l’équivalent du double ou du triple du salaire d’un chargé de cours à l’université.