Ce n’est pas par l’odeur du pet qu’on reconnaît un vieux (deuxième partie)

Astafourlaï ! Qu’Allah, Dieu du Pardon, nous pardonne d’avoir, jusqu’ici, commis une grande injustice vis-à-vis d’un de Ses fils, et pas des moindres, Kader Konaté, en présentant, jusqu’ici, ce dernier comme agent de pointage à la Direction des Impôts du Mali. Non, voici dix ans maintenant que, honteux devant son titre officiel d’agent de pointage, Kader Konaté s’est fait établir une carte de visite où il s’est changé de titre.

Ce n’est pas par l’odeur du pet qu’on reconnaît un vieux (Première partie)

Pour parler dans le jargon de son domaine, K2 occupe un poste très juteux, ce qui lui permet, malgré son risible diplôme, malgré son statut de fonctionnaire de classe exceptionnellement basse, malgré son salaire mensuel officiel de 56 500 F Cfa de toucher un revenu mensuel avoisinant 600 000 F Cfa, l’équivalent du double ou du triple du salaire d’un chargé de cours à l’université.

Ma haine s’appelle le Togo

  Depuis l’année passée, Ruth m’a toujours seriné. Son petit frère a un prof d’anglais togolais, dix fois plus sulfureux que moi, qui n’aime même pas parler de son pays, le Togo. Tout ce qui le lie désormais à son pays, affirme-t-il à ses élèves sans leur dire la raison, c’est son nom, qu’il changera […]

Du Viagra pour monsieur le commissaire !

Presque trente minutes déjà à attendre dans ce sinistre commissariat, devant ce monstrueux commissaire m’ayant presque oublié, occupé à téléphoner à des interlocuteurs qu’il passe tout son temps à menacer. Ah, que je n’aime pas les policiers, surtout quand ils menacent ! Êtes-vous ivoirien ? me demanda-t-il en tirant une bouffée de cigarette, pour rappeler au cancer […]