Non, cher Monsieur Valls, ce n’est pas à la France de croire au Togo !

C’est au jeune chômeur togolais qui, jour après jour, voyant ses diplômes vieillir, sa valeur sur le marché du travail se déprécier, s’adonne, désespéré, à l’alcool et à la drogue, de croire au Togo.
C’est à l’étudiant togolais qui se dirige, le ventre vide, vers un campus universitaire où il est beaucoup plus sûr de croiser des corps habillés cagoulés que ses enseignants, de croire au Togo.

Ah, vous avez donc peur de la mort, M. Arthème !

8e lettre ouverte au Premier ministre togolais Arthème Ahoomey-Zunu   Bamako, le 18 novembre 2013 Monsieur le Premier ministre, J’ai appris, comme la plupart des Togolais, que vous êtes actuellement malade et hospitalisé en France. Et j’ai un peu hésité avant de vous envoyer cette nouvelle lettre, la bienséance de nos coutumes exigeant qu’on ne […]

Notre Lampedusa s’appelle Togo, Mr Arthème

7e lettre ouverte au Premier ministre togolais Arthème Ahoomey-Zunu Bamako, le 18 Octobre 2013 Monsieur le Premier ministre, J’espère que vous allez bien, vous et votre famille. Nous nous portons à merveille, nous aussi. Gloire au Ciel. Je crois, Monsieur le Premier ministre, que vous connaissez ce proverbe de notre peuple éwé qui stipule que […]

Les Togolais sont heureux, Messieurs de l’O.N.U

Cher Monsieur Ban Ki-Moon, chers Messieurs de l’O.N.U, C’est par les incontournables réseaux sociaux que je viens de lire le rapport intitulé « World Happiness Report 2013 » commandité par the « Sustainable Development Solutions Network » une initiative de l’Organisation des Nations Unies. Dans ce rapport, vous avez classé 156 pays selon des indices de bonheur sur […]

Les Sœurs Kardashian chez Faure Gnassingbé

Hier, je prenais une petite Castel ou Flag – je n’ai pas l’habitude de vérifier sur l’étiquette, parce que les bars de Bamako ont cette particularité d’être cachés et sombres, va savoir pourquoi, mon vieux -, je prenais donc, hier, une petite bière dans un bar ivoirien avec trois amis maliens, quand une discussion sur […]

Du champagne pour la sœur de Faure Gnassingbé

Depuis qu’Etienne, un de mes amis à Bamako, a amené sa femme du Togo, il y a un an, le nouveau marié ne cesse de me vanter les mérites du mariage. « Je ne sais pas ce que tu veux, toi, toutes ces petites étudiantes togolaises ici, tu ne peux pas en choisir une hein, tu […]