Deux collés, le cocu de la République

2 septembre 2012

Deux collés, le cocu de la République

 

Crédit image: proverbe-dessine.webcomics.fr

(…) J’espère, cousin, que tu  connais ce pasteur qui depuis 2000 a commencé par emballer tout le pays  avec l’interprétation des films nigérians en langue  nationale sur sa chaîne  de télé confessionnelle, Télévision Canaan. Eh bien, cousin, le gars est devenu une véritable star dans tout le pays, apprécié  par tous, surtout les femmes, toi-même tu les connais, cousin (…) Tout le monde avait mémorisé la phrase fétiche par laquelle il commençait les commentaires, Chers frères et sœurs en Christ, nous vous souhaitons une bonne soirée au nom puissant de notre Seigneur et Sauveur Jésus, c’est maintenant l’heure de la foi, la foi qui change la vie de tout homme.  Et c’était le signal, tous les gestes amorcés étaient sur-le-champ interrompus, et on focalisait toute son attention sur l’écran de la télévision. Et, cousin, il paraît même que les femmes au lit avec leurs maris commençaient par hurler, Qu’attends-tu pour te vider, hein, idiot, tu attends quoi pour me laisser partir suivre le film, hein, allez, que ça saute, vide-toi rapidement, ou je me lève.

Cousin, faut pas faire, il sait trop faire rire, ce pasteur. Il arrive à arracher des sourires et même des éclats de rire aux cocus. En ce temps-là, disait-il pour qualifier une jeune fille en pantalon et décolleté, Sœur Angèle aussi est en train de se tortiller comme un ver de terre dans la capitale, croyant séduire les garçons avec ses fesses plates comme les paumes des mains, alors que même un cadavre ne la regarde (…) Si vous donnez naissance à un enfant qui veut devenir enseignant, mes chers, vendez-le pour  acheter des sandales à porter pour aller à l’Église et Dieu vous bénira, parce qu’un enseignant ça ne vaut rien, il est le symbole de la pauvreté(…) Dieu bénisse les putes car entre leurs cuisses elles acceptent tout le monde et n’ont pas de choix à faire, elles ne sont pas aussi méchantes que ces filles qui chassent les hommes qui leur font la cour. Mais sachez-le bien, bien-aimées putes, vous irez, sans escale, en enfer…

Comparant les personnages et les villes des films à des hommes et femmes de Soutacountry, et des villes de Soutacountry, il insultait, en faisant toujours rire, tout le monde, des plus démunis à qui il reprochait leur pauvreté qu’il prenait pour un péché, aux plus  puissants (…) Plusieurs langues affirmaient dans le pays qu’il était un reptile amorphe, militant du parti toujours au pouvoir, et avançaient que c’était pour cette raison qu’il ne se faisait pas avoir par la justice, jusqu’au jour où il attaqua, sans mâcher les mots, le président Le Fort lui-même dans un film qui retraçait l’histoire d’un prince calme et respectueux. Eh bien, avait-il commenté, voilà comment doivent se comporter les princes, ils doivent être humbles et respectueux envers tout le peuple et ne pas prendre appui sur la force de  leur père pour tuer les citoyens. Nous avons vu des princes qui ont versé le sang de centaines de milliers de citoyens avant d’arriver au pouvoir. Que ces princes le sachent très bien, c’est la géhenne qui les attend parce que Dieu ne les connaît pas. Nous avons vu des princes qui à trente ans ont déjà des dizaines de femmes et des centaines d’enfants. Qu’ils le sachent, ces princes sans lois, ils périront dans la souffrance, ils mourront aveugles, sourds et muets. Ils souffriront,  à la fin de leur vie, de la prostatite, du sida, du cancer, de la grippe aviaire, du diabète… A la Présidence, la nouvelle piqua comme un dard Ingrid A. la femme, euh l’une des incomptables femmes du président Le Fort qui suivait le film. Elle se leva en larmes et rapporta tout à son mari (…) Le Fort voulut faire jeter le pasteur dans la fosse aux lions de son père, mais sa femme l’en empêcha. Défends-lui simplement de commenter les films, ne commets pas ce crime, après tout c’est un homme de Dieu.

Le jour suivant, un décret présidentiel interdisait au pasteur de l’Église Canaan le commentaire des films nigérians. Les fidèles téléspectateurs de la Télé Canaan protestèrent à travers une marche mais le ministre de l’Intérieur donna l’ordre aux chiens méchants de tirer sur la foule. Il y eut une centaine de morts. Quand on interviewa le pasteur sanctionné sur les ondes de la Radio France internationale, il répondit en riant, Je ne vais jamais arrêter de faire rire les citoyens de Soutacountry parce que tout le monde est fatigué dans ce pays. On nous a arraché tous les droits mais on ne pourra pas nous empêcher de rire. Ils m’ont défendu de commenter les films, mais je trouverai un autre moyen pour faire rire mes chers frères et sœurs. Je suis très intelligent, je sais faire rire les gens. Le sang de Jésus nous protège et ces salopards de dictateurs ne pourront rien nous faire.

Le fameux pasteur trouva effectivement un autre moyen pour faire rire. Il  interprétait les rêves. Et, cousin, faut pas faire, c’était plus grave que les films. En direct depuis le studio de sa télé, il recevait en ligne ceux qui avaient rêvé et qui cherchaient des  interprétations à leurs rêves. Beaucoup, pour lui faire dire des bêtises, plaisantaient. Un jour par exemple, un jeune garçon l’appela et lui fit savoir qu’en rêve, il  avait vu un rat portant un tee-shirt bleu avec un 10 inscrit sur le dos, assis sur une télévision en train de fumer une cigarette Marlboro. Le pasteur sut qu’il plaisantait. Très bien, fit-il en traçant un léger sourire sur ses lèvres, mon frère, laisse-moi t’expliquer ton rêve. Le rat que tu as vu signifie le tombeau, parce que tu sais que les rats vivent dans des trous, la cigarette signifie l’enfer parce que c’est le feu, la télévision signifie la modernité, ce qui  est récent, et le 10 que porte le tee-shirt bleu, le bleu étant la couleur de la France donc du mensonge et de la mesquinerie, signifie 10 jours. Eh bien, mon très cher frère, sache que dans 10 jours très exactement, tu vas mourir d’une maladie récente, le sida ou la grippe aviaire, parce que tu es un grand menteur comme les Français, et ton âme ira, pour toujours, en enfer. Que cela se réalise dans ta vie au nom puissant du Christ, Amen. Voyage bien en enfer et salue l’ancien président de la République, dis-lui qu’il a fait un très bon choix et que son héritier lui ressemble trait pour trait. Un autre jour, une jeune fille lui dit ceci, Pasteur, en rêve, cette nuit, je vous ai vu en train de me faire l’amour, sans préservatif, au paradis, sous le regard de Dieu. Le pasteur sourit légèrement, comme il avait l’habitude de le faire quand il allait raconter des niaiseries, Très bien, ma fille, ton rêve est très intéressant, ceci signifie tout simplement que Dieu est  au courant des parties de jambe en l’air que tu livres avec ton père, parce que tu sais que le pasteur, en rêve, signifie le père dans la réalité. Et comme en couchant avec lui vous n’utilisez pas de préservatif, ce qui explique l’absence de préservatif dans ton rêve, alors que ton père a le sida, tu es actuellement séropositive et tu mourras aussi maigre qu’un clou rouillé, avant d’amorcer ton voyage triomphal vers l’enfer, en compagnie de ton père…

Ce fut la semaine passée que le pasteur, plus taquin qu’un singe de conte, rentra de nouveau dans le jardin sacré de la Présidence. En effet, un jeune homme lui fit savoir qu’en rêve, il était en train de faire l’amour avec la femme du président de Soutacountry, Le Fort. Le pasteur sourit pendant quelques secondes, se racla la gorge et commença, Mon fils, laisse-moi te faire savoir que ton rêve n’est pas un rêve mais une révélation. Toutes les femmes du président sont des péripatéticiennes. Ceci n’est  pas de leur faute, mais c’est une punition divine qui veut enseigner au jeune président qu’il doit cesser de prendre des femmes comme on prend le déjeuner et le dîner. Il est trop jeune et ne voit que son pouvoir et sa puissance, qui lui permettent d’avoir n’importe quelle femme de ce  pays. Il oublie qu’une femme, il faut l’entretenir, pas seulement matériellement, mais aussi moralement et sexuellement. Ses multiples femmes, malgré les centaines de boîtes de Viagra dont il se dope pour les satisfaire, se font sauter  tous les jours par n’importe quel va-nu-pied, et pour preuve, sa dernière femme, la plus jeune, à l’heure où  je suis en train de te parler, est entre les bras d’un chauffeur de taxi.

Eh, cousin, mythe ou réalité, mensonge ou vérité, le Tout-Puissant seul peut confirmer, le Président, qui suivait l’émission, demanda à son chauffeur de l’amener dans l’appartement de sa plus jeune femme. Ils y arrivèrent après un quart d’heure et le chauffeur brisa la porte de la chambre devant les hésitations de la domestique qui ne voulait pas ouvrir. Horreur ! Mythe ou réalité, conte ou légende, mensonge ou vérité, le Père seul peut témoigner, Julie B., la plus jeune femme du jeune président Le Fort de Soutacountry était en train de gémir sous les coups de boutoir d’un jeune homme d’une trentaine d’années, sale comme les sandales  d’un commerçant ambulant nigérien.

Apocalypse des bouchers , Paris, Edilivre, 2011, 206 pages, 18 euros

 

Partagez

Commentaires

Kpelly
Répondre

It's on!

Gael Nikabou
Répondre

Cherchez-moi rapidement ce livre, Apocalypse des bouchers, je suis morte de rire. Tout Togolais reconnais facilement ce pasteur!

RitaFlower
Répondre

Cher David,la messe est dite alors.Ce pasteur commentateur,humouriste-interprétateur de reves n'a qu'a bien se tenir.Le cocu de la République retiendra la leçon:il vaut mieux une seule femme fidèle plutot que plusieurs infidèles.Existe t-il encore des présidents non polygames en AFRIQUE aujourd'hui?attention messieurs les pésidents,vos premières dames suivent vos traces de très près. Une solution s'offre désormais à vous:choisir la bonne qui ne va pas vous cocufier devant la nation toute entière.Tiens ça me rappelle étrangement un certain Président de la République Francaise. J'adore l'illustration du texte,vraiment drole comme le texte.L'humour à la togolaise,ma came...

Kpelly
Répondre

Oui, chère Rita, l'humour à la togolaise. T'inquiète, je t'offrirai prochainement un CD commenté par ce fameux pasteur. C'est à mourir de rire.
Amitiés

Edith
Répondre

Au plaisir de vous lire, toi et ton cher pasteur Adzaho!

Tony
Répondre

David! Tu restes en ligne et tu prends sida ou tu raccroches et tu prends cancer???

Kpelly
Répondre

Oh, cher Tony Luc Russel Adzaho, je raccroche et je prends un chèque de dix millions. On est d'accord?
Amitiés

Tony
Répondre

Tu n'as pas le choix!

Kpelly
Répondre

Ok, là cher Tony, je pense que je vais aller chercher une gbolo Jezabel dans le dékon noutowa mé pour m'aider à choisir.
Amitiés

thomas
Répondre

Ekpanvo! Faurevi bé sron dzo da foa! Adzaho akpé looooooo!

Kpelly
Répondre

Je te traduis, cher Thomas: "C'est parti, la femme de Faure a donc fait cocu, hein, pasteur Adzaho, merci."
Bon, je ne sais pas si le texte parle du pasteur Adzaho ou de Faure mais, hum!
Amitiés

Eliane Apédo
Répondre

Le pasteur Adzaho prédit aussi l'infidélité des femmes de Faure? Morte de rire! Ah, ce pasteur. Au moins il nous apporte un peu de joie de vivre, tout comme toi, cher Dave.

Kpelly
Répondre

Eh, Eliane, qui t'a parlé du pasteur Adzaho et de Faurevi, hein! Venez pas manger piment ici hein! Faut voir mais faut pas dire.
Amitiés

Michael
Répondre

Le pasteur Adzaho est devenu la star de tous les loméens depuis, avec ses interprétations à faire mourir de rire. Tu ris ou tu meurs. Même si tu es énervé jusqu'ààààààààààààààààààààààààà

Constykoff
Répondre

Vraiment ce "Faure" a du heriter des couilles de son pere vu qu'il adore les gonzesses tandis que l'autre a du heriter des velleites pustchistes du pere vu qu'il croupit en taule pour tentative de putsch! Vraiment avec les " Faure" le Togo a "fort" a faire! Lol

Kpelly
Répondre

C'est quoi ce jeu de mots-là hein, cher Constykoff. Hi hi hi, on hérite toujours quelque chose de son père non? Laisse-les, ils ont aussi hérité quelque chose comme ça, ou bien?
Amitiés

Un fan
Répondre

Mort de rire.

Maris
Répondre

Le VIH est une maladie terrible, si ce n'est pour mon mari et l'aide de la grande Dr.SK ma vie aurait été un gâchis! J'ai été diagnostiqué avec le VIH en 2005, mon mari m'a encouragé et m'a dit de ne pas perdre espoir, je parviens à donner naissance à un petit garçon qui était indemne de la maladie, et mon mari était toujours là pour moi! Un jour, il est venu vers moi et m'a dit qu'il a trouvé un homme qui peut me guérir. Base sur scientifique, ils ont dit qu'il n'existe aucun remède pour le VIH; il m'a dit qu'il a vu de nombreux témoignages à son sujet sur ​​Internet. Nous avons décidé de prendre contact avec lui, nous avons rempli son formulaire de la maison à base de plantes, et il nous a demandé d'acheter des articles que nous avons fait! Trois jours plus tard, il m'a demandé de passer un test du VIH, fidèlement je suis allé faire le test, Et voilà, j'étais guérie, le virus n'a pas été trouvé dans mon corps ... mon cher mari et mon père le Dr SK, Dieu va sûrement bénir tous les deux vous, jusqu'à la fin des temps, au nom de Jésus .. Si vous avez un problème veuillez contacter il sur dr.skhivhomefcure@gmail.com ou vous pouvez le joindre via son téléphone mobile sur +2348158847627 ... ..